21/09/2008

INNOCENCE...

Le monde va vers la guerre. les gouvernants font de la surenchère dans les déclamations; les armées se massent derrière les frontières; l'humanité, semble-t-il, ne se lasse jamais des guerres.

Nous devons garder à l'esprit l'innocence de la vie. Sa délicatesse, sa transparence; un papillon vit une journée. Il vient au monde avec très peu de raisons de vivre sinon celles de voler et de s'accoupler; il ne remet pas sa destinée en question; il ne s'engage pas dans un travail alchimique pour allonger la durée de sa vie ou modifier son sort. Il vit joyeusement sa vie éphémère.

Un papillon est toujours attiré par la beauté; qu'il s'agisse des reflets du soleil sur des brins d'herbe ou de l'arête d'un profond rubis rose, la papillon passe sa brève existence à explorer la grâce...

Même les furieux et les fous laissent le papillon tranquille, pourquoi ne pouvons-nous apprendre à honorer l'innocence chez les uns et les autres?

Peut-être passons-nous trop de temps avec la laideur; au nom du pragmatisme et du réalisme, nous pensons stratégie, territoire, profit et avantages. Nous arrivons trop tard pour être comme le papillon; mais au moins nous pouvons l'honorer, et nous inspirer le plus possible de sa simple existence...!

Un soir d'automne sur terre.

Henri

18:48 Écrit par Henri dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.