12/11/2008

REPOS...

DSCN8274

La fin de l'année arrive; je ressens une grande satisfaction; l'accomplissement implique le repos.- Le repos implique le renouvellement; le renouvellement implique de nouveaux commencements.

La persévérance est une grande vertu, mais elle ne peut être cultivée sans finalité. Elle ne consiste pas en un engagement sans fin dans des travaux sisyphéens; elle signifie commencement, milieu et fin, et ensuite recommencement. Nous approchons de la fin de l'année, mais nous pourrions arriver à cette échéance sans avoir vécu tous les jours et tous les mois qui ont précédé...

Il est bon de regarder vers la fin, cela ne donne pas seulement une perspective, cela met aussi en place le tremplin de notre prochain engagement; lorsque quelque chose se termine, cela devrait signifier dans l'idéal que nos objectifs ont été atteints.

Nous devons à chaque fois commencer avec un but défini dans l'esprit, sinon notre vie manquera de direction; une fois que nous avons atteint nos buts, nous devrions être staisfaits et nous reposer. Nous devons donner du temps à notre psychisme pour qu'il digère la signification de nos actes; avec le repos, vient le renouvellement, et avec le renouvellement nous pouvons renforcer notre caractère et par conséquent, être plus forts pour ce qui est à venir.

A la campagne, les paysans s'assoupissent fréquemment sur leur charette de foin et leurs chevaux les ramènent automatiquement à la maison; ils savent comment accomplir leur tâche et se reposer en même temps.

L'hiver dans le calendrier chinois a commencé ce 7 novembre, c'est l'occasion en cette fin d'année de faire le point sur l'année écoulée, et, de mettre en place des projets pour l'année prochaine...

Réflexions et projections.

13:50 Écrit par Henri dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Les paysans ? J'ai bien connu ce monde-là. Même dans le temps les paysans ne s'assoupissaient pas sur leur charrette, à moins d'être épuisés par leur travail. Et aujourd'hui que leur vie a tellement changé, c'est toujours le boulot du matin au soir, pour la plupart sans chevaux sinon "moteurs".L'image que vous donnez d'eux les feraient hurler.
Je suis d'accord avec vous sur la démarche repos pour refaire le point.
Amicalement

Écrit par : Marie-Claire | 13/11/2008

Bonjour Bonjour Henri. C'est un peu par chance que je suis arrivé sur ton blog. Simplement, un petit bonjour de Blicquy. Les collections de livres du Naturon sont toujours bien disponibles à la bibliothèque communale. Elles sont actualisées régulièrement par Virginie.
En tant que fils de paysan, et ayant travaillé un moment dans la vallée du Yang Tsé, je ne pouvais forcément que trouver des points communs entre les mots lancés via moteur de recherche et toi.

Cordialement,

Christian

Écrit par : Christian Ducattillon | 13/03/2009

Les commentaires sont fermés.