12/03/2009

Quête utopique !

Il y a environ dix ans, après quelques riches années de vie associative dans le domaine de la conservation de la nature, une idée germa dans ma tête de trouver dans la campagne avoisinante un "sage", un maître, un vieux marabout qui aurait pu m'enseigner d'autres "choses de la nature".

Attiré, à l'époque par les plantes, la phythothérapie, en temps que guide nature, j'avais fait le voeu de ne pas sombrer dans une spécialité...mais voilà cette déviance me guettait...

Là, où j'étais, je ne trouvais pas "mon sage", donc je décidai de partir en formation, pied à l'étrier, cette folle aventure dans les chemins de la connaissance, nombreux et parfois surprenants, tous avaient un point commun, le savoir a un prix, et, toutes ces belles formations que je m'offrais s'échangeaient contre des écus!

Parmi elles, j'ai rencontré des personnes et des personnages passionnés et passionnants, mais tous étaient d'accord sur leurs valeurs et le prix à payer.

Aujourd'hui, dix ans après, cette idée farfelue surgit à nouveau dans ma tête, n'y-a-t-il pas moyen de trouver une personne passionnée des sciences de la vie, et, de l'évolution de notre race humaine, pour gentiment passer le flambeau de ses connaissances, de sa sagesse...sans parler d'argent, en toute simplicité, en toute humilité.

Sur les trois quarts de notre bonne vieille planète bleue, des femmes, des hommes transmettent leurs savoirs à des jeunes adultes, en occident, dans la jungle des villes, plus de place pour la TRADITION, et je suis sûr que notre triste actualité et notre humanité sont affectés par cette tare...

Je lance donc un appel solennel, à ma recherche de "sage", espérons que mon appel soit entendu, et, que je finisse par trouver une exception !

Souvenons-nous que lorsque l'élève est prêt, le maître apparaît !

Et que finalement, ce maître que nous cherchons, il est en nous, oui d'accord...mais je trouve qu'il n'y a plus assez de "phares" ou de balises pour nous orienter dans ce monde difficile.

Ressourcons-nous avec ou sans notre sage...

10:23 Écrit par Henri dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |