14/06/2009

La nécessité de la réflexion…

dscn8856
De manière tranquille et sage, la retraite par rapport aux objectifs est salutaire.

Nous vivons une époque de mutation, je le crois, mais entre les pensées, les paroles et les actes, il y a du temps et de l’espace…

 D’où ce besoin de ne plus bouger par rapport au passé, et, encore moins par rapport au futur, être pleinement dans le quotidien, agir pour l’immédiat en le réalisant au mieux, avec ce bagage physique et intellectuel qui nous constitue, l’être que nous sommes, agissant en pleine conscience, sans tenir compte du « bruit » qui nous entoure.

 Ecouter vibrer sa corde, sa basse continue personnelle.

 La justesse du vrai lâcher-prise est difficile mais constructrice et élévatrice d’une lucidité sans pareil.

 Prendre donc ce chemin de quête utopique, sans attente, simplement, attentif aux signes, aux ouvertures, aux rencontres, à la joie de chaque instant que nous procurent la vie et le partage du vivant.

En route vers de nouvelles aventures...

18:16 Écrit par Henri dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |