27/09/2009

Mon dos est courbé par l'étude...

dscn6015
Mes yeux brouillés par les mots de l'histoire; aussi entouré que je sois de connaissances, je ne peux toujours pas les comparer avec la perfection de la nature!

Apprendre est une passion qu'un grand nombre d'entre nous partagent; la culture et les oeuvres de la civilisation ont beaucoup d'attrait et fascinent; nous allons dans les bibilothèques et dans les musées; nous visitons des expositions où l'on peut voir des objets provenant de tombes royales; nous sommes enchantés par les nouvelles inventions; et cependant, si nous regardons à travers nos fenêtres et que nous voyons la perfection d'un arbre, si nous observons la marée montante, ou un chat flâner sur son territoire, ou surprenons l'éclair d'un geai bleuté, nous pouvons voir dans le monde un autre ordre de beauté et d'intelligence.

Les oeuvres de l'humanité ne peuvent être comparées à celles de la nature; elles n'ont pas le même équilibre ni le même raffinement; nos réalisations sont trop souvent teintées de motivations impures : profit, épreuves, désir de célébrité ou simple cupidité; nous créons, mais nous ne pouvons prévoir les résultats car nous sommes incapables de placer nos créations dans un contexte plus large.

La nature est un ensemble de forces qui se combattent, de becs et d'ongles, de venin et de parfum, de boue et d'excréments, d'os et d'oeufs, d'éclairs et de lave; elle semble chaotique, elle a l'air terrible, et pourtant dans toutes ses oeuvres insondables, elle surpasse de loin les affaires de notre société.

Pensez à ce que vous faites; laquelle de nos actions peut être comparée à la perfection de la nature ?

13:33 Écrit par Henri dans Philosophie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.