09/04/2012

Les cures de printemps, c'est le moment !

pissenlit1.jpg

Tout au fil de l'année, il est intéressant de se mettre au diapason de la nature, et, comme le disait bien Paracelse (médecin suisse – 1493-1541) dans sa théorie des signatures, certaines plantes ont des affinités avec certains organes (pissenlit jaune => foie, vésicule biliaire).

 

Episode 1 : Le pissenlit, au sortir de l'hiver c'est la plante cure de printemps par excellence, facilite la dépuration du corps, effets diurétiques contre l'hypercholestérolémie, la prévention des lithiases biliaires (calculs), également selon la médecine chinoise, ce qui soigne en profondeur soigne en surface, le pissenlit est recommandé pour les furonculoses et le drainage interne de la peau.

Le pissenlit se prend tout simplement en cueillant les feuilles tendres des rosettes utilisées en salade (faire attention à l'endroit de cueillette - pollution agricole, pas le long des bords de routes!); les racines peuvent être consommées aussi...les boutons floraux.

La plante peut aussi être prise en tisane...il nous transmet une bonne vitalité, à la manière d'un métronome, c'est une plante qui nous équilibre au bon moment.

 

Livres conseillés : « La phytothérapie entre science et tradition » par P. DEPOËRS, F. LEDOUX, P. MEURIN – Editions AMYRIS & INSPIR; « Cuisine sauvage, accommoder mille plantes oubliées » de François COUPLAN – Editions Sang de la Terre;

 

21:36 Écrit par Henri dans santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.